III. Comment étudiait-on au sein de l'Aube Dorée ou avec LPN ?

La Kabbale Rosicrucienne, un manuel d'initiation "pas-à-pas"
(ceci est la prépublication de l'introduction d'un livre de Matthieu Léon à paraître)


III. Comment étudiait-on au sein de l'Aube Dorée ou avec LPN ?

L'Ordre Hermétique de l'Aube Dorée était une société organisée comme les sociétés maçonniques de l'époque, c'est-à-dire que l'ambiance qui régnait au sein de l'ordre était plutôt sérieuse… Les membres étaient cooptés, ils devaient passer des épreuves interminables pour franchir les étapes de l'initiation et accéder à la connaissance. Cette connaissance était dispensée par des "feuilles volantes" (flying rolls), ainsi que par la fréquentation des membres plus avancés (comme Crowley et son ainé Allan Bennet). À la tête de cet ordre très hiérarchisé, se trouvaient les chefs visibles (Mathers et Wynn Wescott) qui, outre leur rôle d'intermédiaires entre les membres et le "3° Ordre" (les chefs secrets), avaient établis le rituel et l'enseignement. Ceux-ci avaient été composés à partir de documents en général traditionnels remontant à une tradition rosicrucienne qui s'est développée en Angleterre depuis le début du XVII° siècle, si l'on admet que John Dee (1527-1609) est le principal patriarche de cette respectable tradition.
Mais l'histoire de l'Aube Dorée se trouve dans notre "Dogme & Rituel de l'Aube Dorée" auquel nous renvoyons le lecteur.
L'enseignement était qabalistique et rosicrucien, avec une légère influence orientale venue du courant théosophique de Mme. Blavatsky très en vogue à Londres à l'époque.
L'ordre était divisé en deux : l'Ordre Extérieur pour commencer, puis l'Ordre Intérieur pour l'élite. Le premier correspondait aux sephiroth inférieures à Tiphereth, celles du monde lunaire de Yetzirah (ne vous affolez pas de ce jargon : tout cela sera expliqué très clairement dans la partie pratique plus loin), le second, beaucoup plus sélect, devenait plus spécialisé et ses initiations étaient sensées ouvrir la conscience de l'initié au monde solaire de Briah.
Au delà de l'abîme, il n'y avait que Mathers pour, tel Moïse au Sinaï, monter et communiquer avec… Mais c'est une autre histoire qui ne nous intéresse pas vraiment ici.
Nous avons aujourd'hui connaissance de l'enseignement de l'Aube Dorée, qui est une école absolument majeure dans l'histoire de la Kabbale et du rosicruciannisme, malgré le ton parfois léger que j'emploie ici pour parler de son histoire, disons… humaine…, par la publication du matériel par son plus brillant élève : Aleister Crowley en 1909, dans "Le Temple du Roi Salomon" (The Equinox, vol.I. n°1). Avant cette révélation, l'enseignement était jusqu'alors tenu secret ainsi qu'il était de rigueur à cette époque. Cette publication sonne le glas d'une époque marquée par un secret qui n'a plus de raison d'être. Une nouvelle ère de diffusion des mystères vient de commencer.
Ce travail de divulgation sera poursuivi en 1937 par Israel Regardie, qui fut d'ailleurs secrétaire de Crowley, avec sa propre publication de "The Golden Dawn", révélant l'essentiel des enseignements de l'Ordre.
Ce sont ces deux événements qui ont donné un second souffle à la qabale rosicrucienne et permit les développements que l'on connaît, notamment avec Les Philosophes de la Nature.

Lorsque Jean Dubuis a fondé en 1979 l'association Les Philosophes de la Nature (LPN), l'enseignement était d'abord alchimique avant d'être qabalistique. La société française post-soixante-huitarde était assez différente de l'ambiance londonienne fin XIX° et Jean Dubuis a voulu créer un groupe non hiérarchisé, sans rituel ni eggrégore occulte, qui serait basé sur le partage et la diffusion des connaissances. Le cours de Qabal (orthographe original de LPN basé sur l'anglais de l'Aube Dorée) est venu soutenir le cours de spagyrie/alchimie pour satisfaire l'esprit traditionnel rosicrucien qui associe ces deux disciplines complémentaires (à l'image de Kunrath ou de l'Ordre de la Rose+Croix d'Or du XVIII° siècle par exemple). Ce cours a été composé par plusieurs membres de l'association, il est basé sur l'enseignement de l'Aube Dorée, avec une pédagogie originale et remarquable. Il aura une influence majeure dans le développement de l'ésotérisme en France.
Le cours de Qabal était envoyé par la poste aux membres au rythme d'un fascicule par mois et durait au départ 3 ans (36 fascicules), puis a été rallongé a 7 ans (84 fascicules). Il est très progressif au début, alors que les derniers cours sont plutôt composés d'informations données de manière moins cohérente. Pour ces derniers, il s'agit en général de simples traductions de l'Aube Dorée (dans l'enseignement ésotérique, c'est toujours le début qui est le meilleur).
Ce cours ne faisait pas l'objet de stages pratiques puisque Jean Dubuis, qui avait une longue expérience des ordres magiques ou kabbalistiques, ne voulait absolument pas que soit pratiqués des rituels au sein de l'association pour éviter la formation d'un eggrégore occulte risquant de limiter la liberté des membres. Il y avait toutefois un groupe de recherche composé de membres avancés qui se réunissait pour faire le point des divers travaux en cours, en général fait individuellement par les membres du groupe. La bibliothèque mise à disposition des membres contenait beaucoup de textes de l'Aube Dorée, ainsi que "Le Temple du Roi Salomon" de Crowley et d'autres textes appartenant à cette école. J'ai participé à ces activités de 1984 à 1989, 5 années très formatrices.
Vers la fin de l'existence de LPN, une résurgence parisienne de l'Aube Dorée orthodoxe dirigée par des membres de LPN organisa un travail en temple. Ce groupe était lié de façon plus ou moins informelle à LPN. Son histoire fut de courte durée et sa fin malheureuse confirme les problèmes humains que l'ordre d'origine avait déjà connus. Mais je ne saurais en parler plus : je n'étais déjà plus dans les cercles d'initiés et, sans l'avoir décidé moi-même, j'échappais à cette mésaventure.

Comment étudier le programme proposé dans les pages qui suivent ?
Aujourd'hui, après la disparition de LPN, les cours révisés et expurgés de l'enseignement magique des derniers fascicules restent à la disposition du public par le site internet Portae Lucis et nous encourageons le lecteur à s'y reporter. Il ne s'agit pas exactement des cours que les membres recevaient à l'époque mais ils restent valables. En dehors du contenu de ces 4 livres électroniques qui est moins brut et moins enthousiaste qu'à l'époque, la différence est que l'on recevait alors un cours par mois, accompagné du journal de l'association, et il était facile de communiquer avec les responsables de l'association alors qu'aujourd'hui, le cadre de l'enseignement progressif à distance n'existe plus.
De plus, aujourd'hui, les connaissances et les publications en la matière se sont énormément développées, et il n'est pas toujours facile de s'y retrouver parmi le grand nombre de livres qui proposent des enseignements plus ou moins profonds, plus ou moins honnêtes. Parallèlement à cette augmentation d'informations, les étudiants qabalistes sont plus exigeants. Ce sont les raisons pour lesquelles j'ai pensé qu'une refonte de la forme des enseignements de l'Aube Dorée et de LPN adaptés à un manuel comme celui-ci pourrait être utile.
Je vous propose donc un programme cohérent et progressif que l'on aura intérêt à suivre avec soin, tout en restant libre de l'adapter ou de l'enrichir selon ses préférences personnelles. Le point important restant l'exigence du résultat, selon sa nature propre.

Le chemin initiatique est propre à chacun comme les traits de son propre visage sont inimitables, une certaine discipline traditionnelle est nécessaire pour se mettre sur ce chemin, mais le paysage que vous visiterez (la forme que prendra votre vie, tant intérieure qu'extérieure) vous sera absolument personnel et unique, et peut-être d'une apparence très différente de l'idée que vous en avez aujourd'hui.
Vous trouverez donc en ces pages une méthode éprouvée et des conseils. Vous pourrez enrichir cet enseignement d'autres lectures de votre choix, l'ouverture et la culture sont profitables, mais si vous voulez vraiment profiter du système d'initiation propre à cette tradition, il vous faudra garder une certaine concentration et éviter le mélange des genres et des énergies : la cuisine personnelle et l'improvisation ne sont profitables qu'à l'étudiant déjà avancé.
Si vous êtes impatient de vivre les promesses de l'enseignement qabalistique rosicrucien, hâtez-vous, mais hâtez-vous lentement… Tout ce que vous souhaitez qu'il vous arrive vous arrivera et il est appréciable que la transformation, votre transmutation, se fasse en douceur…

Ces derniers points seront développés dans la troisième partie de ce livre.

chapitre précédent : Qu'est-ce que la Kabbale rosicrucienne ?

Commentaires (6)

1. Matthieu 20/12/2015

ReBonjour Sitou,
Je ne connais malheureusement rien du Congo… il vous reste les instructions données en ces pages ou ailleurs…
Bonne continuation !
Matthieu

2. sitou 20/12/2015

bonjour cher Monsieur, y a t il au Congo une loge qui véhicule l'enseignement kabbalistique, j' ai soif de cette connaissance.

3. Matthieu 20/12/2015

Bonjour Sitou,
Ce livre est en cours de rédaction, mais mon rythme est très très lent et il faudra attendre encore un peu… Mais je poste des extraits de temps en temps dans ces pages.
Merci !
Amicalement

4. sitou 19/12/2015

bonsoir cher monsieur, ce mouvement de pensée m'intéresse, comment faire pour se procurer cet ouvrage sur la kabbale rosicrucienne?

5. Matthieu 04/12/2014

Merci Gracchus !
ça fait très plaisir d'avoir des retours des lecteurs, et si amicaux surtout !
Amicalement
Matthieu

6. Gracchus Dionysus 03/12/2014

Merci pour tes travaux partagés et les parutions passés...
Tu es un frère de cœur depuis longtemps et ami d'un ami..
Je suis avec attention la suite de la parution de cet ouvrage qui m’intéresse particulièrement.
In Lvx Gracchus

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau